Pourquoi un carnet rechargeable ?

On désigne souvent le carnet comme l'icône du créatif, le symbole du reporter, du poète, de l'écrivain, de l'illustrateur... Mais pourquoi ?

SI vous pensez que c'est le carnet qui fait tout, ce n'est pas forcément vrai. Utiliser un carnet au quotidien, c'est s'éduquer à une habitude de vie. Au début on se force un peu, puis petit à petit on s'habitue, et un jour on ne s'en passe plus. Il sert à tout, c'est vous qui choisissez. Il peut être un support de prise de notes diverses, un support d'expérimentation, un support d'écriture ou de dessin automatique... Il faut rencontrer l'usage que l'on aura de son carnet.

Pourquoi adopter un format carnet ? Pourquoi ne pas prendre un bloc-note ? Question de praticité en fonction de l'utilisation que vous en faite : certains ont de très grands carnets, d'autres en ont de tout petits. C'est une question d'aisance, de mobilité. C'est pour cette raison que nous vous proposons pas moins de 6 formats de carnets différents, du petit bloc-notes de poche au grand cahier de bureau !

Comment choisir son carnet ?

Comment choisir le carnet qui vous sera adapté, et qui fera que vous aurez plus de chance de vous en servir activement ? Il faut s'imaginer le carnet, l'objet en lui-même, comme une extension mentale de soi. Il va permettre de fixer les petites idées qui vous traversent pendant un quart de seconde dans la rue. Ou au contraire, vous pouvez passer beaucoup de temps sur votre carnet, assis à la terrasse d'un café, sur un bureau, dans une salle d'attente, dans un train, une voiture, un avion, sur un cheval...

Portrait, paysage, couverture kraft, couverture cuir ? Papier vierge, avec ou sans lignes ? L'avantage avec les carnets de La Compagnie du Kraft, c'est que vous pouvez essayer toutes les finitions de papier sans changer complètement de carnet,vous conserve la couverture (personnalisée ou non) et vous remplacer les feuilles intérieures grâce à nos recharges.

Lancez-vous !

Ne pas avoir peur de gâcher une page, que ce soit moche ou inutile, car le premier frein à votre imagination, c'est vous ! Ne pas croire que cela viendra du Ciel non plus, même si c'est souvent par hasard que les choses arrivent. Alors ne pas hésiter à regarder, observer, sortir, visiter... Voyez l'acte d'écrire et d'illustrer comme une aventure ! Écrivez, respirez....