Eco Responsabilité

ECO RESPONSABILITE
Le procédé de fabrication «Kraft» est un procédé parfaitement bouclé, qui permet la récupération et le recyclage des produits chimiques et matières issues du processus industriel, et l'utilisation des déchets comme source d'énergie. La fermeture des circuits et l'étanchéité de cette « boucle » représentent des impératifs environnementaux aussi bien qu'économiques. Dans la logique d'un «procédé bouclé», toutes les matières issues du process sont collectées et valorisées : additifs et traitements, fibres de cellulose, etc. La récupération des énergies et la maîtrise de leur consommation représentent une priorité, de manière à tendre vers une autonomie toujours croissante du site de fabrication. Ainsi, grâce au procédé en boucle et à la chaudière de régénération, l'usine de Mimizan possède une quasi-autonomie en vapeur, et une autonomie proche de 50% en électricité.

LE PAPIER NE DETRUIT PAS LA FORET
La forêt occupe près de 15 millions d'hectares en France, soit le quart du territoire national, et notre ressource croît de 50 000 ha / an. Cette croissance est directement induite par la valorisation économique des déchets de la filière bois par l'industrie papetière; elle représente un élément indispensable aux sylviculteurs (les exploitants forestiers) pour garantir l'entretien, le reboisement et la croissance de la ressource forestière. En France, Le patrimoine forestier est composé de 135 essences différentes. Pour préserver la richesse des écosystèmes, la filière papetière travaille à partir d'essences durables telles que le pin, le sapin, le bouleau ou l'eucalyptus. Quant à l'exploitation massive des forêts tropicales et des atteintes portées aux essences présentes dans ces forêts - leurs fibres particulières ne sont absolument pas adaptées à la fabrication du papier - ce n'est certainement pas le modèle à retenir...

Gestion durable et matière naturelle en Gascogne
La fibre naturelle exclusivement utilisée par La Compagnie du Kraft est une matière première durable, 100% renouvelable et renouvelée, permettant une gestion durable du massif forestier landais. Pour fabriquer la pâte et le papier à base de fibres vierges non blanchies, l'usine intégrée de Mimizan utilise exclusivement cette matière première : les sous-produits issus de l'entretien des forêts (branches et cimes des arbres, bois d'éclaircies) et de la transformation du bois (chutes et déchets de scierie) de pin maritime des Landes de Gascogne. Naturelles et obligatoires au sein d'un massif cultivé, les éclaircies sont destinées à retirer les jeunes arbres chétifs et mal développés, afin de fournir aux autres l'espace nécessaire à leur croissance, et à entretenir le massif forestier tout au long de son développement.

Innovation technique... sans OGM
Nos carnets sont beaux et vous nous le dites régulièrement. En revanche, vous ne pouvez pas utiliser n"importe quel outil pour écrire, la plume par exemple. Ce temps-là est maintenant révolu. Gascogne Paper, en partenariat avec la manufacture a mis au point un "couchage" amidonné qui permet de fermer le papier sur sa face matte (la plus belle), le rendant ainsi aussi confortable à utiliser qu"un support blanc classique. Et sans OGM, bien sur ! Cette innovation, par procédé naturel, donne au kraft utilisé par la manufacture, une capacité nouvelle et unique de vous séduire et pour longtemps : le kraft, un outil d"emballage ? oui, mais surtout un support d"écriture sensuel, aux nuances délicates et fortes, pour un touché incomparable.

Conserver notre savoir-faire : une question de résistance
Lorsque Nicolas Recoing, entrepreneur à la vision décallée, relance l"activité d"imprimerie de ville située à Poissy, la démarche est durable. Le savoir-faire s"éteint avec la troisième génération de typographe, pourtant pas complètement fossilisée. A maintenir à tout prix, tellement les gestes sont beaux.

Les commandes ne valorisent plus cet extraordinaire connaissance, les clients étant trop habitués à tout avoir très vite. Hors, ce type de fabrication prend du temps. A re-valoriser en les faisant entrer directement dans l"atelier pour voir et savoir... enfin. Si le monde change, alors ce sera pour plus de sincèrité, d"attention aux autres et avec des produits qui seront durablement dans la vie de ceux qui en font l"acquisition. Un investissement durable, non ?